Partager l'article
  •  
  •  
  • 12
  •  
  •  
    12
    Partages

Cela vous semble banale?
Nous le savons tous, c’est vrai.
Cependant, c’est un fait.
Notre santé est l’un de nos biens le plus précieux.

Comme tout ce qui fonctionne normalement dans nos vies, nous le prenons pour acquis.
Moi également, j’ai commis cette erreur.
Dans les premières 40 années de nos vies, on se dit : “Qu’est ce qui pourrai bien m’arriver?”

Laissez moi y répondre : tout et ça peux aller très vite.

Voici mon histoire :

Alors que j’étais pharmacien et travaillais depuis à peu près 3 ans, rien n’allait plus dans mon métier.
Malheureuse, je voulais absolument changer de voie.
Reçue en école de commerce en Mars 2018, je n’avais qu’à attendre Septembre pour ne plus avoir à enfiler ma blouse blanche au quotidien.
Mon corps en a décidé autrement.
Les jours passant, j’avais de plus en plus de douleur en bas du dos et le long de ma jambe gauche.
J’ai suivi des séances de kinésithérapie mais cela n’a pas suffit.
Je continuais à aller au travail et petit à petit, j’ai commençé à boiter.
Courageuse ou sourde à ces signaux, je me suis dis que ça allait passer.
Un mois plus tard, je ne me tenais plus droite debout.
Ma soeur pour se moquer gentiment de moi m’a appelé le “flamand rose” car alors je ne pouvais plus poser le pied gauche par terre et étais toute recroquevillée debout.
Je n’ai eu d’autre choix que de passer une série d’imageries médicales.
Radio et IRM en urgences…
Résultat : double hernie discale des 2 blocs de vertèbres en bas du dos.

Ces hernies appuyaient alors franchement sur le nerf sciatique d’où ma douleur dans la jambe.
Ma position debout s’est alors brusquement dégradé.
J’avais la chance à ce moment là de vivre chez ma mère.

Je dis chance car à cet instant précis, je ne pouvais plus boire seule.
Comment d’un état de santé sain peut-on passer ainsi à handicapé?
En 3 semaines, j’étais devenue incapable de boire seule.
Transportée en urgence en consultation chirurgicale, j’ai été admise le soir même en chirurgie du dos et opérée le lendemain.
Le chirurgien en me voyant arriver était estomaqué de mon état.
Heureusement l’opération s’est très bien déroulée.
Je me suis réveillée avec en main ce que vous voyez en photo : le morceau de hernie qui compressait mon nerf depuis si longtemps.
Le miracle? Dès le lendemain, j’ai remarché droite et je pouvais boire seule 🙂
Je n’ai pu m’empêcher de pleurer de joie.
Je me sentais si reconnaissante et heureuse de pouvoir à nouveau m’occuper de moi même!
J’ai eu beaucoup de chance et ai été très bien soignée.
Suite à cela, j’ai eu une longue phase de rééducation et n’ai plu eu à remettre ma blouse blanche comme vous pouvez vous en douter.

La vie fait bien les choses.
Je ne voulais plus dans mon coeur continuer cette profession mais continuais par souci d’engagement.
Mon corps a alors décidé de changer les plans.

Ce que j’aimerais cependant retenir et partager avec vous, c’est que la santé (physique et psychologique) n’est pas un acquis.
Parfois, nous ne faisons pas attention aux signaux que notre corps nous envoit.
Nous travaillons dans des métiers qui ne nous plaisent pas.
Nous nous maltraitons avec de la nourriture trop riche, de l’alcool en quantité ou de l’exercice physique inadapté.
J’aimerai donc qu’au travers de cette mésaventure, je puisse apporter un message.
Bien humblement, j’aimerais vous dire : prenez bien soin de vous-même 🙂
La santé physique et l’épanouissement professionnel sont liés.

Mon message :
– Notre santé notre priorité! Changez de job si vous y êtes malheureux.

Si cet article vous a plu: merci de liker, commenter, partager, dite moi ce que vous pensez!
Sandrine.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook
Twitter
Pinterest
Instagram






​​Vous êtes libre de recevoir votre guide d'idées ​de sorties à faire célibataire pour vous éclater.