Partager l'article
  •  
  •  
  • 7
  •  
  •  
    7
    Partages

La confiance en soi, c’est la base

Qu’est-ce-que cela veut dire pour vous?

La confiance en soi est sa capacité à se voir comme quelqu’un de fiable. Pour cela, il faut apprendre à se connaître. Au-delà de savoir quels sont ses goûts et préférences personnelles, savoir comment l’on réagit dans différentes situations est capital. Ainsi, nous pouvons nous placer dans les situations qui nous correspondent le mieux ou au contraire se challenger.

Plus encore, être quelqu’un qui inspire confiance est la base de toute bonne relation : celle que l’on a avec les autres mais aussi avec soi-même. Comment imaginer de construire une relation saine avec quelqu’un qui n’a pas confiance en lui-même? Cette personne changera d’avis régulièrement. Il est même possible qu’elle ne nous soutienne plus si elle est en état de grand manque de confiance en elle.

Souvent, j’entends (à commencé par moi-même) je manque de confiance en moi. Hors si la confiance en soi s’acquiert en partie de l’expérience. , il existe de nombreuses méthodes pour améliorer la confiance en soi.

Une des façons que je trouve les plus efficace pour augmenter la confiance en soi-même est de se fixer des objectifs à atteindre. Puis de tout faire pour les réaliser.

Assumer ses choix : 1ere étape

Pour améliorer sa propre estime, je pense qu’il est crucial d’assumer les choix que l’on fait.

Histoire vraie

Lorsque j’ai voulu changer d’orientation professionnelle, j’ai passé beaucoup de temps à poser des questions. J’avais alors en tête que le monde du conseil était ce qu’il me fallait. Je voulais créer mon entreprise et les consultants sont les docteurs des entreprises. Ils arrivent quand cela va mal et proposent des solutions pour améliorer la situation. Aussi, ma logique me disait :”Fais 5 ans dans le conseil, tu sauras alors ce qu’il faut éviter et tu auras plus de chance d’avoir une entreprise qui fonctionne bien.” Dès lors, j’ai suivi cette logique. J’ai accepté de retourner en école de commerce pour pouvoir accéder à ce monde. En stage depuis 3 mois dans un cabinet de conseil en transformation des entreprises sur Paris, mon opinion a changé. J’ai la chance d’être désormais sur le terrain du monde du conseil. Cependant, mon instinct me dicte que ce n’est pas ma place. Que faire? Pour arriver là, je me suis engagée dans des études, j’ai signé un contrat avec cette entreprise et avec mon école. Par là, j’ai accepté les conditions :

  • 4 mois de stage à plein temps en entreprise
  • l’écriture et la soutenance d’une thèse

En juin, j’ai commencé une formation de blogging qui prends 10 heures par semaine.

Mes propos ne sont pas là pour me plaindre!

Au contraire, ce que je veux faire passer est le message suivant :

Je me suis engagée, j’irai jusqu’au bout.

Si j’ai eu des moments de doutes et même l’envie de laisser tomber, je m’accroche.

Pourquoi?

Parce qu’en laissant tomber, je dégrade ma propre image et l’estime que j’ai de moi-même. Hors, j’ai BESOIN comme toute personne de sentir que je peux compter sur moi-même.

Peu importe la route, peu importe les diffcultés.

Voilà ce en quoi je crois!

Il y a un guerrier en chacun de nous! Ce guerrier sait que vous pouvez le faire. Lorsque j’ai envie de laisser tomber, que la fatigue me submerge, il est là mon spartiate!

Je fais ce que je dis : 2eme étape

Pour maintenir cette confiance en vous-mêmes, la 2eme étape est de faire ce que vous dites. Aussi, dans la logique d’assumer ses choix, ne promettez pas quelque chose si vous n’êtes pas sûr d’honorer votre parole. Pour les mêmes raisons que l’étape 1, faite ce que vous dites.

La cohérence dans les paroles est aussi importante que la cohérence dans les actes. Les beaux parleurs ou ceux qui retournent leurs vestes dès que le vent n’est plus favorable n’ont en général pas de bonnes relations avec leur entourage.

Aussi, réfléchissez avant de vous engager et ne promettez pas monts et merveilles.

De façon générale, lorsque je dis quelque chose je me fais un devoir d’honorer ma parole. Parfois malheureusement, les circonstances font que je dois modifier l’objectif ou la date promise. Je ressens alors un échec car j’avais donné ma parole. J’éprouve de la déception car j’accorde une grande valeur à la parole que je donne. Elle est plus ou moins comme un contrat que je signe. Cependant lorsque je ne peux honorer ma parole, j’assume aussi. J’explique toujours les raisons à ceux à qui je dois le faire.

Aussi, lorsque l’objectif ne peut être atteint dans les temps, parlez à coeur ouvert. En étant sincère, votre interlocuteur n’en sera que plus compréhensif. L’important est d’être cohérent et de donner le meilleur de soi-même.

J’espère vous avoir apporté des éclaircissements sur la confiance et comment la maintenir ou la développer 🙂

Si mon article vous a plu, faites m’en un retour. Si vous n’êtes pas d’accord, je serai heureuse de lire votre opinion sur le sujet!

Prenez soin de vous.

Sandrine.

 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook
Twitter
Pinterest
Instagram






​​Vous êtes libre de recevoir votre guide d'idées ​de sorties à faire célibataire pour vous éclater.