Partager l'article
  •  
  •  
  • 7
  •  
  •  
    7
    Partages

Tout part d’une petite histoire personnelle…

Il était une fois, une jeune femme qui travaillait sur les Champs Elysées. Tous les jours, elle passe devant les plus belles boutiques comme Mont Blanc, Louis Vuitton ou encore BVLGARI. Issu de la classe moyenne, Sandrine a longtemps rêvé de pouvoir s’offrir ces jolies choses.

Le luxe a pris ses quartiers sur la plus belle avenue du Monde.

Sur les Champs Elysées

Cela fait 2 mois qu’elle marche sur les Champs pour se rendre au bureau et quelque chose a changé. Curieuse, Sandrine s’est mise à regarder les gens qui gravitent autour de ces marques prestigieuses. Alors qu’elle partait du travail, elle a croisé le regard d’un agent de sécurité chez Cartier. Vous savez, ces charmants Messieurs qui vous ouvrent les portes. 🙂 D’abord sérieux, l’homme a ensuite souri en répondant à son salut de la main. C’est ainsi qu’un petit rituel s’est installé tous les jours. Sandrine et l’agent de sécurité Cartier se sont dit bonjour tous les jours simplement content de se saluer :).

Alors qu’elle était dans le RER, Sandrine a surpris une conversation intéressante entre deux personnes. L’un se questionnait en se demandant ce qu’était une certaine fleur. A la description donnée, Sandrine avait la réponse et a dit à cette personne son avis. Aussi surpris que ravi d’avoir la réponse, cet homme a remercié chaleureusement Sandrine.

Son nom c’est Thierry 🙂 Thierry avait une épingle à sa boutonnière. Même si Sandrine était curieuse, elle n’a découvert que bien après que cet épingle était le symbole de la marque Mont Blanc.

Le petit défi personnel

Au fil des jours et des conversations, Sandrine s’est dit : “C’est vraiment trop bête. Je salue tous les jours cet agent chez Cartier. Demain, s’il est là, je vais lui dire bonjour et me présenterai.” Le lendemain, il était bien là. Malgré le sentiment de doute, Sandrine s’est dirigée vers l’entrée du magasin. En entrant, elle ne voyait rien des objets qui se trouvaient dans la boutique. En effet, ce qui l’intéressait, se sont les gens qui y travaillaient. Après l’avoir salué, l’agent très surpris mais visiblement très content l’a écouté presque religieusement. Sandrine lui a dit “Bonjour. C’est vraiment trop bête je passe devant le magasin tous les jours et vous salue mais je ne connaît pas votre nom. Moi c’est Sandrine et vous?” L’agent répond “Moi c’est Séb, Sébastien” Tout sourire Sébastien j’aimerai ajouté.

Alors que ces deux là discutent, l’attention des employés de Cartier se portent sur eux car c’est plutôt une situation inhabituelle… Une jeune femme qui entre dans la boutique pour dire bonjour à Sébastien et rapart sans prêter attention aux bijoux….

Bizarre? Non car c’est selon moi la BONNE ATTITUDE A AVOIR.

Puis Sandrine est repartie. Elle avait fait ce qu’elle pensait être juste et en était très contente. Simple mais puissant.

Durant tout le trajet du retour, Sandrine avait un sentiment de joie car elle sentait qu’elle avait fait quelque chose de bien. Plus encore quelque chose de bien sans attente aucune en retour. Elle aurait adoré en parler avec Thierry qu’elle croisait régulièrement dans le RER mais visiblement aujourd’hui il avait eu un contre-temps.

Qu’est ce que ça vous inspire?

En ce qui me concerne, je retiens un mot la bienveillance. Comme il est dit dans le blog du défi des filles zen, “la bienveillance est une disposition affective à viser le bien et le bonheur d’autrui”.

Au travers de cette histoire, le message que je voulais faire passer est que les gens nous apporte tellement. Les Ferrari que je vois tous les jours, les stylos Mont Blanc, les bagues BVLGARI, les sac Vuitton ce sont des objets… De fait, ils n’ont pas d’émotion et ne peuvent rien nous apporter sur le plan de l’interaction, pas vrai?

Alors pourquoi chéri-t-on tellement son joli sac si cher?

La réponse : nous avons un problème de reconnaissance… et donc d’estime de soi.

De fait, par des marques luxueuses, les acheteurs veulent attirer le regard. Comment ne pas admirer une belle montre Mont Blanc ou de belles boucles d’oreilles Cartier?

Je ne dis pas que l’on ne peux pas s’offrir de belles choses et se faire plaisir avec des objets magnifiques. Mon opinion est simplement que ce sont des objets, des choses sans vie qui doivent être utilisés pour ce qu’ils sont : décorer, écrire, donner l’heure, contenir nos 1 milliard de petites affaires 🙂

Au fond, tout ce que nous recherchons c’est l’amour et le sentiment d’être compris. L’estime de soi passe par un amour de soi-même pour soi-même.

Les achats ne change en rien cet état sur le long terme. Alors oui nous sommes très content d’avoir acheter ce sac à 1000€ parce qu’on a travaillé très dur pour ça. Mais au bout de quelques semaines, que se passe-t-il? Le sentiment de joie s’est estompé et a probablement disparu.

Alors que Sébastien vous dira toujours bonjour avec un grand smile. Vous aurez fait sa journée une fois 🙂 et il s’est senti spécial ce jour là. Alors, il vous aura associé avec une émotion positive et sera content de vous revoir. Cela fait-il sens pour vous?

 

En tout cas, je dirai TOUS LES JOURS bonjour en regardant vraiment la personne comme je l’ai toujours fait. Pourquoi?

Parce ce que je tiens aux gens plus qu’aux objets 🙂

Prenez-soin de vous.

A bientôt pour de nouvelles aventures.

Sandrine.

 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook
Twitter
Pinterest
Instagram






​​Vous êtes libre de recevoir votre guide d'idées ​de sorties à faire célibataire pour vous éclater.