Partager l'article
  •  
  •  
  • 3
  •  
  •  
    3
    Partages

Salut les chercheurs de bonheurs,

Trouver son job ideal, nous l’avons tous espéré.

Que ce soit devenir médecin, astronaute, chanteuse ou danseuse étoile, enfant nous avions tous un beau rêve.

Vous vous souvenez de votre propre rêve?

Pour ma part, j’en avais beaucoup.

En plus de devenir cavalière professionnelle, je voulais être actrice, chanteuse et chef de cuisine. 😀

La beauté de l’enfance nous permet de rêver à des job qui n’ont à première vu rien à voir les uns avec les autres. On ne juge pas. La logique ne nous bride pas encore.

D’ailleurs, c’est pour cela que ce sont des rêves, pas vrai?

Le moment de choisir son job ideal

Avec notre rêve, nous avons grandi 🙂 et évolué.

Certains ont la chance d’être dans une famille qui favorisera le rêve de l’enfant.

Par exemple, Marion Cotillard a grandi dans une famille d’artiste. En effet, ces deux parents étaient comédiens. Plutôt solitaire adolescente, elle se tourne vers le théâtre qui l’aidera à s’ouvrir. Plus tard, elle entrera au conservatoire d’Orléans pour une formation de quatre années et deviendra l’actrice que nous connaissons.

Si certains ont la chance de Marion, d’autres sont en mode chercheurs de trésors pour trouver la place qui leur correspond.

Après le bac, on s’oriente un peu au bonheur la chance. Pourquoi? On se dit qu’on a le temps probablement. On profite des plus belles années et de la liberté de ne plus vivre chez les parents.

C’est grisant mais ça n’est que temporaire.

A 19 ou 20 ans, on se retrouve dans les études supérieures, en apprentissage ou en alternance. On essaye de devenir : un avocat, un boulanger, un mécanicien et j’en passe. C’est durant cette période qu’on peut douter.

Alors que certains trouvent leurs voies, d’autres acceptent de ne pas être totalement heureux dans un secteur quand les 3eme refusent d’abandonner.

Pour les 1er : MAZEL TOV!!! Vous avez jouez, vous avez gagnez 🙂

Pour les 2eme : MAZEL TOV !!! Vous avez jouez et la vie vous convient ainsi.

Les 3eme : MAZEL TOV !!! Vous refusez de laisser tomber car pour vous être heureux dans son travail est une priorité non négociable à votre équilibre.

Pour ceux qui s’accrochent…

Malgré le fait que vous ayez essayé de nombreuses choses, vous ne trouvez pas la satisfaction.

Je vous comprends car je fais partie du 3eme groupe.

Aussi, j’aimerais vous raconter mon histoire :

J’ai grandi dans une famille de militaire. Mon père et ma mère m’ont toujours encouragé à faire ce qui me rendait heureuse. Malgré tout, j’ai un peu par hasard choisit les études de pharmacie. Pourquoi? Par logique et c’est là le problème.

Parce que j’avais de bonnes notes en sciences naturelles et en chimie, la LOGIQUE voulait que je choisisse une profession en liaison avec ces domaines.

Hors, depuis que je suis née JAMAIS je n’ai exprimé la passion de la médecine. Curieuse de nature, j’aime comprendre le pourquoi du comment. Cependant, pour me divertir, c’est bien faire rire, chanter, monter à cheval et jouer à la cuisine que je faisais.

COmme beaucoup, j’ai choisi la sécurité des études supérieures avec un joli diplôme à la clef. Après 8 ans d’étude en pharmacie qui m’ont ennuyé à mourir, j’étais docteur en pharmacie. Bravo Sandrine. Photos. Champagne… Mince c’est quoi cette sensation étrange en moi?

Ce sont tes rêves qui te disent : “Non Sandrine, tu ne veux pas devenir pharmacien.”

Je n’ai pas écouté et ai travaillé 3 ans dans 3 pays différents comme pharmacien en officine.

Malheureuse, j’ai voulu changer.

J’avais alors commencé à developper un amour pour la vente et la satisfaction client. Ainsi, j’avais découvert quelque chose de nouveaux en moi même. La logique m’a donc dit : “Va en école de commerce”

Retour à l’école… Septembre 2019… Lyon… Ecole de Commerce.

Après avoir validé les parties académiques, ma petite voix est revenue à la charge… J’ai continué à ne pas l’écouter. “Mais Sandrine, ça n’a aucun sens” me disait-elle… En stage depuis mai dans un cabinet de conseil à Paris, je dois regarder la vérité en face. Ce n’est pas pour moi non plus.

Prendre des décisions difficiles et ne pas perdre espoir pour trouver son job ideal

Après de nombreuses nuits agitées, j’ai décidé de parler à mes patrons.

Hier, je leur ai dit que je souhaitais écourter l’aventure.

Surpris, ils n’ont pas compris. En effet, tout semblait bien se passer… Ces gens sont si merveilleux qu’ils m’ont demandé à côté de quoi ils sont passés pour que je ne me sente pas bien. Plus que tout, je vous souhaite des collègues et patrons comme eux!

Ma réponse à leur question : Vous n’êtes pas en cause, c’est le job lui même qui ne me correspond pas. Ce n’est pas mon job ideal.

Le plus difficile dans l’histoire, c’est d’avoir le courage de continuer à chercher et à essayer.

Après avoir passé 9 ans sur les bancs de l’école et m’être engagée dans crédit de 19 950€ pour l’école de commerce, je pense que je dois m’orienter vers ce que mon coeur me dit depuis le début.

Continuer de croire en soi à ce moment-là c’est difficile. Vos parents, amis et entourage vous regardent avec inquiétude, vous juge et pour certains pensent que vous êtes instable et que vous n’arriverez à rien dans la vie.

Cependant, s’il y a une chose à laquelle je crois et que je ne lâcherai JAMAIS c’est que je continuerai à essayer jusqu’à ce que je trouve mon job idéal.

 

Le secret pour trouver son job ideal est le suivant : Essayer, tomber, ne perdez pas espoir.

Essayer encore et suivez votre coeur et votre instinct. Quelque part, ces 2 là savent exactement où vous serez heureux.

Avant de savoir que la tarte aux fraises était votre dessert préféré, vous avez mangé des compotes blédina. Un jour, on essaye autre chose et on sait qu’on ne pourra plus vivre sans! C’est exactement pareil pour son job ideal. On ne peut vraiment savoir que quand on est tous les jours à le pratiquer.

 

Si cet article vous a parlé, je serai heureuse d’entendre vos histoires et difficultés rencontrées dans votre chemin vers le bonheur. Nous pouvons nous soutenir!

Ensemble vers nos rêves!

 

Prenez-soin de vous

Sandrine.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook
Twitter
Pinterest
Instagram






​​Vous êtes libre de recevoir votre guide d'idées ​de sorties à faire célibataire pour vous éclater.